Découvrir l'Isère

Histoire du Tour en Isère

L'Isère tient une place privilégiée dans l'histoire du Tour de France. Depuis son premier passage en 1905, le département est le théâtre de grands explois où s'illustrent les plus grands cyclistes.

Découvrez l'histoire du Tour de France en Isère à travers quelques chiffres-clés...

1905,

c'est l'année du premier passage du Tour de France en Isère. Grenoble était alors la ville d'arrivée d'une longue étape en provenance de Besançon. C'est aussi l'année de la première ascension alpine avec la côte de Laffrey.

1919,

le premier maillot jaune officiel de l'histoire du Tour est remis à Eugène Christophe le 19 juillet pendant le jour de repos à Grenoble. Il le portera à l'occasion de la 11ème étape entre Grenoble et Genève.

1952,

les coureurs du peloton affrontent pour la première fois les 21 virages de la montée vers l'Alpe d'Huez, à l'occasion de la 10ème étape. Si cette montée n'est pas la plus difficile, les passages réguliers du Tour (31 étapes) et son caractère décisif lui confèrent une réputation internationale que les cyclistes amateurs et professionnels se plaisent à gravir !

1962,

Raymond Poulidor gagne sa première étape du Tour. Lors de la 19ème étape entre Briançon et Aix-les-Bains, il se détache du peloton au sommet du col de Porte et arrivera au bord du Lac du Bourget avec 3 minutes d'avance.

1971,

Bernard Thévenet est le vainqueur, chez lui, de la 10ème étape Saint-Étienne - Grenoble.

158,

c'est le nombre d'étapes du Tour en Isère. Ce sont pas moins de 20 villes qui ont accueilli ces étapes.

43,

fois ville étape de la Grande Boucle pour Grenoble depuis 1905.

29,

c'est le nombre de cols et montées iséroises qui ont vu passer le Tour.

3,

c'est le nombre de victoires françaises consécutives à l'Alpe d'Huez : Pierre Rolland (2011), Christophe Riblon (2013) et Thibaut Pinot (2015).